Rejets d’eaux usées en Loire : Signez la pétition!

A Monsieur le Président de l’Agglo, Monsieur le Préfet, les Maires des communes de l’Agglo, les conseillers municipaux, les conseillers régionaux, les conseillers généraux

L’Agglomération orléanaise rejette pratiquement la moitié de l’année ses eaux usées en Loire sans le moindre traitement. La situation dure depuis de très nombreuses années dans la plus grande indifférence. Les élus s’étant succédés n’ont pas été en mesure de stopper définitivement ce désastre écologique.

La Loire est pourtant inscrite au patrimoine de l’Unesco. Elle bénéficie d’une protection Natura 2000 dans la région orléanaise. Une réserve naturelle nationale se trouve même à proximité des zones de rejets.
Mais la préservation de ce patrimoine exceptionnel ne semble pas être la priorité des élus. Pourtant, il y a une réelle infraction au code de l’environnement, une non-réponse aux exigences européennes concernant la qualité des fleuves et rivières.

Aujourd’hui, la chambre à sable, l’édifice de la Chilesse, les différentes stations de relevages libèrent dans le fleuve royale des eaux chargées en éléments lourds, en produits ménagers, en matière organique, en médicaments, en maladies avec des conséquences sans précédent sur la flore et la faune, et peut-être même sur la santé des pêcheurs en Loire!

Ne rien faire, c’est criminel!

Signer cette pétition, c’est ne pas rester dans la majorité silencieuse. C’est demander aux élus de gauche, de droite, du centre de se mobiliser enfin, de s’engager fermement pour qu’aucun rejet d’eaux usées ne se fasse plus jamais en Loire!

Vous pouvez signer cette pétition ici : http://www.petitionpublique.fr/?pi=Loire45

N’hésitez pas à communiquer autour de vous pour lutter contre ce désastre écologique…

Update : je remercie vivement toutes les personnes qui se sont mobilisés en signant la pétition à ce jour. Elles seront remerciées peut-être un jour de leur acte par la contemplation d’une Loire réellement sauvage et non souillée. Je n’oublierai jamais les quelques personnes qui m’ont soutenu lorsque je me sentais seul. Un mot à Stéphane qui a remué ciel et terre autour de lui : Exemplaire!

Des citoyens de l’agglomération orléanaise, ignorant tout de ce désastre écologique, ont été tout simplement choqués de voir l’inaction d’une partie des élus mais aussi des associations environnementales locales et de la complaisance des journalistes.
A ceux-là, je voudrai dire que seule leur mobilisation peut changer la situation: quelques élus se sont déjà mobilisésMichel Ricoud, la ville de Saran, Jean-Philippe Grand. Et peut-être d’autres… Le collectif Eau Secours 45, rassemblant diverses tendances politiques autour du bien commun qu’est l’eau, mène une action auprès des élus. Je n’ai jamais stigmatisé tous les élus mais il faut constater que leur mobilisation s’est faite rare jusqu’à aujourd’hui! Par ignorance du problème? Possible. Aujourd’hui, ils savent tous. Mon appel concerne toutes les forces politiques de la droite, du centre et de la gauche.
Concernant les associations environnementales locales, Loiret Nature Environnement envoie une fois par an une lettre à l’Agglo signifiant l’impact des rejets d’eaux usées en Loire sur la réserve naturelle de Saint-Mesmin. Des menaces de pertes de subventions les empêchent peut-être d’agir de façon bien plus importante? Dans ce cas, à quoi peuvent servir les associations environnementales? A défendre la Nature ? Je n’en suis plus aussi convaincu. Toutes les associations environnementales qui sont là pour le plan Loire sont restées silencieuses à mes appels. La Loire, patrimoine de l’Unesco ne serait-elle qu’une machine à fric? Espérons voir un jour ces associations rejoindre ce combat, comme ils l’ont fait, mieux vaut tard que jamais, pour les pollutions d’eaux usées à Saint-Etienne.
Quant aux journalistes, que dire? On a tous appris que la presse était le 3ème pouvoir. J’ai toujours considéré le journaliste comme un acteur essentiel de la démocratie. Vous allez me dire qu’on en a entendu un peu parler. Oui mais le sujet se résume à une opposition de forces politiques alors que le vrai sujet est d’ordre écologique et sanitaire. Quel journaliste a mené vraiment une enquête sur les causes et sur les conséquences de cette pollution? Au lieu de cela, certains se contentent de reprendre quasi-intégralement les communiqués des uns et des autres. Où est alors le vrai travail de journalisme dans tout cela?
Je remercie vivement toutes les personnes qui ont signé la pétition, qu’elles votent à droite, au centre, à gauche, qu’elles se disent écolos ou pas  : elles ont compris qu’il y avait une vraie menace pour ce si beau fleuve et un énorme risque sanitaire.

Ce contenu a été publié dans Dossier rejets d'eaux usées en Loire, La Loire, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Rejets d’eaux usées en Loire : Signez la pétition!

  1. Guillaume Dendry dit :

    Votre histoire est incroyable. J’ai lu tous vos articles depuis mars 2011 lorsque vous constatiez l’horreur de ces rejets.
    Je m’interroge pourquoi des associations telles que Loiret Nature Environnement, France Nature Environnement ou le WWF qui travaille sur le Plan Loire ne sont pas intervenus alors que c’est un véritable désastre écologique. Monsieur, je suis allé le vérifier !!! C’est un véritable scandale. Les écolos nous prennent la tête pour interdire un tas de truc mais laisse faire ça, c’est hallucinant.
    Ce que vous dîtes sur les élus n’est pas étonnant. Ils bougeront seulement quand il y aura une opportunité électorale, à moins qu’ils soient tous complices…
    Ce que vous m’avez expliquez concernant les journalistes est vrai : il devrait participer par leurs enquêtes à faire fonctionner la démocratie. Mais ils se contentent de faire le jeu politique des élus, ou bien alimenter la rubrique des chiens écrasés.
    J’ai appelé tous mes amis à signer. J’espère que vous ne serez plus seul maintenant…

    • Jean-Charles dit :

      Merci monsieur de votre commentaire. Nous avons dû nous rencontrer ce matin sur le village du développement durable. Que puis-je ajouter, que puis-je faire de plus ? Il y a de quoi être découragé.
      J’ai rencontré monsieur Grouard cet après-midi toujours dans le cadre du développement durable où je distribuai un tract pour signer cette pétition. Dans un premier temps, j’ai été exclu par le service d’ordre de monsieur Grouard. Finalement, quelques minutes plus tard, je lui ai tendu la main, surprenant la personne qui m’avait refusé de le voir, et nous avons pu avoir une discussion. Pour lui, c’est le premier mandat où on fait autant pour l’assainissement. Il m’a dit que cela serait réglé avec la prochaine équipe après les municipales de 2014. Je lui ai demandé de s’engager sur des délais. ça me paraît essentiel sinon on repousse toujours à demain les impératifs du jour… Je lui ai dit également que les pêcheurs étaient très inquiets.
      S’engagera t-il avec un programme et des délais, nous le verrons bien! L’opposition ne s’est toujours pas positionnée concernant ces rejets.
      Côté radio, je suis allé voir France Bleue Orléans : ils étaient là pour le show, pas pour mon histoire de rejets d’eaux usées…Donc rien à faire! Dernièrement, un journaliste de cette radio n’était intéressé que pour une intervention contre les propos de monsieur Lemaignen alors que moi je voulais clairement résumer l’histoire de ces rejets. La confrontation stérile ne m’intéresse pas. Mais visiblement ce journaliste n’était amateur que de sensationnel! Pourtant, on ne peut pas dire que ces rejets d’eaux usées soient une histoire banale pour une agglomération de cette dimension!!

  2. laurent G dit :

    j’ose un commentaire pas directement en lien avec le post…mais puisqu’il va être lu très certainement par des orléanais-e-s surement très intéréssé-e-s par la vie de leur cité, je vous rappelle qu’en ce moment, il vous est donné la possibilité de vous exprimer sur les priorités qui sont les vôtres et que vous souhaitez voir porter par la prochaine équipe municipale. Je vous invite donc à prendre quelques minutes pour indiquer comment Orléans doit évoluer à l’adresse suivante : http://www.orleans2014-laconsultation.fr/.

    Laurent G

    • Jean-Charles dit :

      Bonsoir,
      Je n’ai pas l’habitude d’interdire les commentaires même s’ils ne sont pas en relation immédiate avec l’article. Je suppose que si vous avez posté ce commentaire (cette invitation à remplir un questionnaire pour le programme d’une candidate au municipale), c’est que cette même candidate sera en mesure de proposer très prochainement un plan d’action pour résoudre définitivement les rejets d’eaux usées en Loire, qu’elle signera également la pétition. Ce que vient de faire Jean-Philippe Grand, un élu d’une autre formation politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *