Cakile maritima Scop. ( Caquillier )

Le Caquillier (Cakile maritima Scop.) fait partie de la famille des Brassicacées (Brassicaceae). Sa période de floraison s’étale de mai à octobre. Ses autres noms communs sont la Roquette de mer, le Caquillier maritime. Son nom vient de l’arabe « kakekeh ».

Cakile maritima Scop. à Tregennec en 2009

Cakile maritima Scop. à Tregennec en 2009


Répartition française :
En France, on retrouve cette espèce dans les départements suivants : Le Nord, Le Pas-de-Calais, la Somme, La Seine-Maritime, Le Calvados, la Manche, l’Ille-et-Vilaine, les Côtes-d’Armor, le Finistère, le Morbihan, la Loire-Atlantique, la Vendée, la Charente-Maritime, la Gironde, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques, les Pyrénées-Orientales, l’Hérault, l’Aude, le Gard, les Bouches-du-Rhône, le Var, les Alpes-Maritimes, la Haute-Corse, la Corse-du-Sud.

Ecologie :
Il pousse sur la dune embryonaire ou sur la dune mobile.

Phytosociologie : Atriplici laciniatae-Salsolion kali 12.0.1.0.2 Végétation annuelle halonitrophile, psammophile, des hauts de plages sur sables et graviers meubles entremêlés de débris organiques.
Honckenyo peploidis – Elymetalia arenarii 33.0.1 Communautés vivaces européennes, boréoatlantiques à atlantiques, subnitrophiles, des dunes vives ou des bordures maritimes sablo-graveleuses plus ou moins enrichies en matière organique.

Protection :
L’espèce ne bénéficie pas de protection particulière bien qu’elle soit victime du nettoyage mécanique des hauts de plages.

Cakile maritima Scop. à île de Ré en 2013

Cakile maritima Scop. à île de Ré en 2013


Description :
La hauteur de cette plante annuelle varie de 10 à 45 cm. Elle possède de très longues racines. Elle est glabre. La tige est rameuse dès la base. Les feuilles sont pennatifides. Les lobes sont généralement obtus et peuvent comporter des dents ou pas. Seules les feuilles du bas possèdent un pétiole. Les supérieures sont sessiles, non embrassantes.
L’inflorescence se présente sous forme de grappe de fleurs à pétales de couleur blanc à rose. La fleur comporte 4 pétales qui sont entourés de 4 sépales de couleur vert pâle dont 2 sont bossus. le pédicelle est court et épais. La silique est allongée et boursouflée : elle comporte deux compartiments superposés abritant une graine chacun. La forme de la silique est déterminante pour différencier deux sous-espèces présentes en France : Cakile maritima subsp. integrifolia (Hornem.) Hyl. ex Greuter & Burdet (Littoral méditerranéen français) et Cakile maritima Scop. subsp. maritima (Littoral atlantique français)

Usage / autres particularités
On donnait autrefois à cette plante des vertus reminéralisantes, antiscorbutiques et minéralisantes.

Cakile maritima Scop. à île de Ré en 2013

Cakile maritima Scop. à île de Ré en 2013


Taxonomie :
Cakile maritima Scop. a pour synonymes (Informations issues de la BDTFX Version 2.0, Tela Botanica) :
– Bunias cakile L.
– Crucifera cakile (L.) E.H.L.Krause
– Rapistrum cakile (L.) Bergeret
– Rapistrum maritimum (Scop.) Bergeret

Cakile maritima subsp. integrifolia (Hornem.) Hyl. ex Greuter & Burdet a pour synonymes (Informations issues de la BDTFX Version 2.0, Tela Botanica) :
– Cakile maritima proles baltica (Jord.) Rouy & Foucaud
– Cakile maritima sensu Vasc. subsp. maritima
– Cakile maritima var. edentula sensu P.Fourn.
– Cakile maritima var. integrifolia Hornem.
– Cakile monosperma Lange
– Cakile serapionis J.Lloyd & Foucaud
– Pteroneurum bipinnatum Rchb.
– Cakile baltica Jord.

Cakile maritima Scop. subsp. maritima a pour synonymes (Informations issues de la BDTFX Version 2.0, Tela Botanica) :
– Cakile aegyptiaca (L.) Pignatti
– Cakile aegyptiaca Willd.
– Cakile bauhinii Jord.
– Cakile crenata Jord.
– Cakile edentula Jord.
– Cakile hispanica Jord.
– Cakile latifolia Poir.
– Cakile littoralis Jord.
– Cakile maritima proles aegyptiaca (Willd.) Rouy & Foucaud
– Cakile maritima proles edentula Rouy & Foucaud
– Cakile maritima proles hispanica (Jord.) Rouy & Foucaud
– Cakile maritima proles littoralis (Jord.) Rouy & Foucaud
– Cakile maritima subsp. aegyptiaca (Willd.) Nyman
– Cakile maritima subsp. latifolia (Poir.) Arcang.
– Cakile maritima var. aegyptiaca (Willd.) P.Fourn.
– Cakile maritima var. littoralis (Jord.) P.Fourn.
– Cakile maritima var. sinuatifolia DC.
– Cakile pinnatifida Stokes
– Cakile serapionis Gaertn.
– Bunias littoralis Salisb.
– Isatis aegyptica L.
– Isatis pinnata Forssk.

Bibliographie :
– Les quatre flores de France – P. Fournier – Editions Lechevalier 1961
– Flore et végétation du massif armoricain – H. des Abbayes – Editions d’arts réédition 2012
– Flore de France – H. Coste – Librairie des sciences et des Arts 1937
– Flore des Côtes d’Armor – Collectif – Editions Siloe 2006
– La flore d’Ille et vilaine – Louis Diard – Editions Siloe 2005
– La flore du Finistère – Collectif – Editions Siloe 2009
– La flore du Morbihan – Gabriel Rivière – Editions Siloe 2007
– Atlas floristique de la Loire-Atlantique et de la Vendée – Pierre Dupont – Editions Siloe 2001
– Flore vasculaire de Basse-Normandie – Michel Provost – Presses universitaires de Caen 1998
– Flore de la Flande française – Collectif – Conservatoire botanique national de Bailleul 2008
– Le Var et sa flore – Collectif – Naturalia Publications 2008
– Guide de la flore des Alpes-Martimes – Lionel Carles, Ludovic Thébault – Gilletta, Nice-Matin 2011

Ce contenu a été publié dans Fiche de plantes, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *