Silene conica L. ( Silène conique )

Silene conica L. ( Silène conique )

Silene conica L. ( Silène conique )

Nom : Silene conica L. ( Silène conique )

Famille : CARYOPHYLLACEAE

Floraison : Mai – Juillet

Forme biologique :
Thérophyte.

Répartition française :
L’espèce est plutôt rare en France (Les stations ne sont pas nombreuses dans les différents départements). Elle est absente du nord-est et du massif central.

Présent dans le(s) département(s) suivant(s) :
Ain, Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Aude, Bouches-du-Rhône, Calvados, Côtes-d’Armor, Drôme, Essonne, Eure, Finistère, Gard, Hautes-Alpes, Hérault, Ille-et-Vilaine, Indre, Indre-et-Loire, Isère, Loire-Atlantique, Loiret, Loir-et-Cher, Lot, Lozère, Maine-et-Loire, Manche, Marne, Morbihan, Nièvre, Nord, Orne, Pas-de-Calais, Pyrénées-Atlantiques, Sarthe, Savoie, Seine-et-Marne, Somme, Val-d’Oise, Var, Vaucluse, Vendée, Yvelines.

Répartition mondiale :
On retrouve l’espèce dans l’ensemble de l’Europe et dans l’ouest de l’Asie.

Ecologie :
On la retrouve sur les sols sableux en situation ensoleillée, dans les zones plutôt sèche. Elle peut être observée aussi bien sur les pelouses sableuses sèches, les milieux ouverts de terrasses alluviales, les champs sableux que sur les sables remaniés des dunes.

Phytosociologie :

Ordre Classe
Corynephoretalia canescentis Koelerio glaucae-Corynephoretea canescentis
Communautés très ouvertes de l’intérieur des terres, souvent riches en Lichens et Bryophytes. Pelouses pionnières, à dominance d’hémicryptophytes (plus ou moins riches en annuelles), atlantiques à médioeuropéennes, sur sables plus ou moins stabilisés.
Alliance Ordre Classe
Corynephorion canescentis Corynephoretalia canescentis Koelerio glaucae-Corynephoretea canescentis
Communautés des sables souvent mobiles acides ou décalcifiés, ainsi que des arènes granitiques ; rares et dispersées en France. Communautés très ouvertes de l’intérieur des terres, souvent riches en Lichens et Bryophytes. Pelouses pionnières, à dominance d’hémicryptophytes (plus ou moins riches en annuelles), atlantiques à médioeuropéennes, sur sables plus ou moins stabilisés.
Alliance Ordre Classe
Koelerio macranthae-Phleion phleoidis Brometalia erecti Festuco valesiacae-Brometea erecti
Communautés subatlantiques, plus ou moins xérophiles, acidiclines à acidiphiles, surtout montagnardes. Communautés atlantiques à subatlantiques. Pelouses à dominance d’hémicryptophytes, parfois landines et garrigues sous climat subméditerranéen, xérophiles à mésoxérophiles, collinéennes à montagnardes, européennes et ouest-sibériennes, surtout sur substrats carbonatés ou basiques.
Alliance Ordre Classe
Laguro ovati-Bromion rigidi Brometalia rubenti-tectorum Sisymbrietea officinalis
Communautés méditerranéennes et atlantiques des arrière-dunes plus ou moins perturbées. Communautés subnitrophiles, vernales plutôt xéroclines, des sols séchards peu épais, méditerranéennes à thermo-atlantiques. Végétation anthropogène à dominante d’annuelles et de bisannuelles, plus ou moins nitrophile, des stations rudéralisées et irrégulièrement pertubées.
Alliance Ordre Classe
Sileno conicae-Cerastion semidecandri Corynephoretalia canescentis Koelerio glaucae-Corynephoretea canescentis
Communautés subatlantiques riches en annuelles des sables calcaires à silico-calcaires, plus ou moins fixés ; rares (Bassin parisien, vallée de la Loire et irradiations méridionales). Communautés très ouvertes de l’intérieur des terres, souvent riches en Lichens et Bryophytes. Pelouses pionnières, à dominance d’hémicryptophytes (plus ou moins riches en annuelles), atlantiques à médioeuropéennes, sur sables plus ou moins stabilisés.
Silene conica L. ( Silène conique )

Silene conica L. ( Silène conique )

Description :
La hauteur de cette plante annuelle varie de 10 à 30 cm. Elle présente un aspect grisâtre. La tige peut avoir un port rameux ou simple. Les feuilles sont lancéolées-linéaires. L’inflorescence se présente en forme de cyme de fleurs de couleur rose clair. Le calice est renflé de forme conique avec des côtes rougeâtres. Il est pubescent et comporte une trentaine de nervure. La corolle comporte des pétales bilobés, couronnés d’écailles blanche à la gorge. Le fruit est une capsule ovoïde.

Taxonomie :
Silene conica L. a pour synonymes (Informations issues de la BDTFX Version 2.0, Tela Botanica) :
– Conosilene conica (L.) Fourr.
– Cucubalus conicus (L.) Lam.
– Lychnis conica (L.) Scop.
– Pleconax conica (L.) Sourkova
– Pleconax striata Raf.
– Silene adenoclada Gand.
– Silene carnosa Moench
– Silene cladophora Gand.
– Silene conica L. subsp. conica
– Silene conica var. gavarniensis Chouard
– Silene drumensis Gand.
– Silene idanensis Gand.
– Silene lutetiana Gand.
– Silene oceanica Gand.
– Silene oppositifolia S.G.Gmel.
– Silene praestans Gand.
– Silene subsimplex Gand.
– Silene trichostricta Gand.

Bibliographie :

  • Atlas de la flore d’Auvergne ; P. Antonetti, E. Brugel, F. Kessler, J-P. Barbe, M. Tort ; Editions Biotope 2006
  • Atlas de la flore de sauvage de Seine-et-Marne ; S. Filoche, F. Perriat, J. Moret, F. Hendoux ; Librairie des musées 2010
  • Atlas de la flore des Hautes-Alpes ; E. Chas ; Conservatoire botanique national alpin de Gap-Charance 1994
  • Atlas de la flore sauvage de Bourgogne ; O. Bardet, E. Fédoroff, G. Causse, J. Moret ; Editions Biotope 2008
  • Atlas de la flore sauvage du département de la Sarthe ; G. Hunault, J. Moret ; Editions Biotope 2009
  • Atlas de la flore sauvage du département du Loiret ; D. Pujol, J. Cordier, J. Moret ; Editions Biotope 2008
  • Atlas floristique de la Loire-Atlantique et de la Vendée ; P. Dupont ; Editions Siloë 2001
  • Catalogue des plantes vasculaires de la chaîne jurassienne ; J-F. Prost ; Société Linnéenne de Lyon 2010
  • Flore de France ; H. Coste ; Librairie des sciences et des Arts 1937
  • Flore de la Drôme, Atlas écologique et floristique ; L. Garraud ; Conservatoire botanique national alpin de Gap-Charance 2003
  • Flore de la Flandre française ; Collectif ; Conservatoire botanique de Bailleul 2008
  • Flore des champs cultivés ; P. Jauzein ; Editions Quae 2011
  • Flore d’Ile de France ; P. Jauzein, O. Nawrot ; Editions Quae 2011
  • Flore et végétation du massif armoricain ; H. des Abbayes ; Editions d’arts 2012
  • Flore vasculaire de Basse-Normandie ; M. Provost ; Presses universitaires de Caen 1998
  • Guide de la flore des Alpes-Maritimes, du Mercantour à la Méditerranée ; L. Carles, L. Thébault ; Giletta Nice-Matin 2010
  • La flore d’Ille et vilaine ; L. Diard ; Editions Siloë 2005
  • La flore de la Mayenne ; C. David, M. Gérard, H. Hubert, B. Jarri, Y. de Labarre, M. Ravet ; Editions Siloë 2009
  • La flore des Côtes d’Armor ; D. Philippon, R. Preli, L. Poux ; Editions Siloë 2006
  • La flore du département de Vaucluse ; B. Girerd ; Editions Barthélémy 1993
  • La flore du Finistère ; E. Quéré, S. Magnanon, R. Ragot, L. Gager, F. Hardy ; Editions Siloë 2009
  • La flore du Morbihan ; G. Rivière ; Editions Siloë 2007
  • Les quatre flores de France ; P. Fournier ; Editions Lechevalier 1961
Ce contenu a été publié dans Fiche de plantes, La Loire, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *