Helichrysum stoechas (L.) Moench ( Immortelle )

Helichrysum stoechas (L.) Moench ( Immortelle )

Helichrysum stoechas (L.) Moench ( Immortelle )

Nom : Helichrysum stoechas (L.) Moench ( Immortelle )
Autre(s) nom(s) :
Bouton d’or, Eternelle, Immortelle des dunes, Immortelle jaune.

Famille : ASTERACEAE

Floraison : Avril – Septembre

Forme biologique :
Chaméphyte.

Répartition française :
On retrouve l’espèce essentiellement dans la moitié du sud du pays. On la retrouve toutefois sur les côtes atalntiques jusqu’au finistère. En alsace, les diverses stations correspondent sans doute à des échappées du jardin.

Présent dans le(s) département(s) suivant(s) :
Ain, Alpes-de-Haute-Provence, Ardèche, Aude, Aveyron, Bas-Rhin, Bouches-du-Rhône, Charente-Maritime, Corrèze, Dordogne, Drôme, Finistère, Gard, Gers, Gironde, Hautes-Alpes, Haute-Vienne, Hérault, Isère, Landes, Loire, Loire-Atlantique, Lot, Lozère, Morbihan, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Tarn-et-Garonne, Var, Vaucluse, Vendée, Vosges.

Répartition mondiale :
On la retrouve également en Espagne, Portugal et Italie.

Helichrysum stoechas (L.) Moench ( Immortelle )

Helichrysum stoechas (L.) Moench ( Immortelle )


Ecologie :
Il s’agit d’une espèce héliophile, thermophile, psammophile. On la retrouve donc souvent dans les pelouses sèches sableuses ou rocailleuses. Elle se développe aussi bien sur des sols acides que sur des sols calcaires. On la retrouve essentiellement dans les régions à climat méditerranéen, mais elle on peut également la retrouver sur les dunes atlantiques.

Phytosociologie :

Alliance Ordre Classe
Armerion junceae Corynephoretalia canescentis Koelerio glaucae-Corynephoretea canescentis
Communautés des sables dolomitiques ; Causses et basses Cévennes. Communautés très ouvertes de l’intérieur des terres, souvent riches en Lichens et Bryophytes. Pelouses pionnières, à dominance d’hémicryptophytes (plus ou moins riches en annuelles), atlantiques à médioeuropéennes, sur sables plus ou moins stabilisés.
Alliance Ordre Classe
Corynephorion canescentis Corynephoretalia canescentis Koelerio glaucae-Corynephoretea canescentis
Communautés des sables souvent mobiles acides ou décalcifiés, ainsi que des arènes granitiques ; rares et dispersées en France. Communautés très ouvertes de l’intérieur des terres, souvent riches en Lichens et Bryophytes. Pelouses pionnières, à dominance d’hémicryptophytes (plus ou moins riches en annuelles), atlantiques à médioeuropéennes, sur sables plus ou moins stabilisés.
Classe
Crithmo maritimi-Staticetea
Végétation de chasmophytes pionniers, aérohalins, des falaises maritimes méditerranéennes et atlantiques.
Classe
Euphorbio paraliae-Ammophiletea australis
Végétation vivace pionnière des sables dunaires méditerranéenne à méditerranéo-atlantique et prépontique.
Alliance Ordre Classe
Helianthemo italici-Aphyllanthion monspeliensis Rosmarinetalia officinalis Rosmarinetea officinalis
Communautés méso- à supraméditerranéennes, riches en hémicryptophytes, essentiellement languedociennes et de Provence occidentale. Communautés méditerranéennes sur sol neutre à basique. Garrigues et formations chaméphytiques méditerranéennes à méditerranéo-atlantiques.
Ordre Classe
Lavanduletalia stoechadis Cisto ladaniferi-Lavanduletea stoechadis
Landes thermophiles sur substrat acide, dominées par les chaméphytes, des étages thermo- à supraméditerranéen.
Alliance Ordre Classe
Lavandulo angustifoliae-Genistion cinereae Ononidetalia striatae Festuco valesiacae-Brometea erecti
Communautés de garrigues et de landes supra- à oroméditerranéennes des Alpes méridionales et de Provence. Communautés xérophiles à mésoxérophiles, subméditerranéennes, et supra- à oroméditerranéennes. Pelouses à dominance d’hémicryptophytes, parfois landines et garrigues sous climat subméditerranéen, xérophiles à mésoxérophiles, collinéennes à montagnardes, européennes et ouest-sibériennes, surtout sur substrats carbonatés ou basiques.
Alliance Ordre Classe
Quercion ilicis Quercetalia ilicis Quercetea ilicis
Communautés du méditerranéen subhumide (avec irradiation thermo-atlantique). Communautés arborées fermées. Végétation arborée ou arbustive méditerranéenne, souvent sempervirente et sclérophylle.
Alliance Ordre Classe
Quercion pubescenti-sessiliflorae Quercetalia pubescenti-sessiliflorae Querco roboris-Fagetea sylvaticae
Communautés supraméditerranéennes avec irradiations septentrionales. Communautés thermophiles sous influence méditerranéenne à thermo-continentale. Forêts tempérées caducifoliées ou mixtes, collinéennes et montagnardes (plus rarement subalpines), ainsi que supraméditerranéennes.
Ordre Classe
Rosmarinetalia officinalis Rosmarinetea officinalis
Communautés méditerranéennes sur sol neutre à basique. Garrigues et formations chaméphytiques méditerranéennes à méditerranéo-atlantiques.
Alliance Ordre Classe
Sileno conicae-Cerastion semidecandri Corynephoretalia canescentis Koelerio glaucae-Corynephoretea canescentis
Communautés subatlantiques riches en annuelles des sables calcaires à silico-calcaires, plus ou moins fixés ; rares (Bassin parisien, vallée de la Loire et irradiations méridionales). Communautés très ouvertes de l’intérieur des terres, souvent riches en Lichens et Bryophytes. Pelouses pionnières, à dominance d’hémicryptophytes (plus ou moins riches en annuelles), atlantiques à médioeuropéennes, sur sables plus ou moins stabilisés.
Alliance Ordre Classe
Xerobromion erecti Brometalia erecti Festuco valesiacae-Brometea erecti
Communautés xérophiles plus ou moins ouvertes, de caractère subméditerranéen. Communautés atlantiques à subatlantiques. Pelouses à dominance d’hémicryptophytes, parfois landines et garrigues sous climat subméditerranéen, xérophiles à mésoxérophiles, collinéennes à montagnardes, européennes et ouest-sibériennes, surtout sur substrats carbonatés ou basiques.

Protection :
– Liste des espèces végétales protégées en région Centre Article 1 (1993)

Helichrysum stoechas (L.) Moench ( Immortelle )

Helichrysum stoechas (L.) Moench ( Immortelle )


Description :
La hauteur de cette plante vivace varie de 10 à 50 cm. Elle peut présentée un port dressé ou étalé. La plante est très rameuse dès la base. Les feuilles sont de forme linéaire ayant tendance à se replier sur les bords en dessous. Elles sont alternes. Elles sont blanches-tomenteuses en dessous, verdâtres en dessus. L’inflorescence se présente sous forme d’un capitule globuleux, de couleur jaune d’or. Les akènes de couleur brunâtre présentent de petites glandes brillantes.

Usages / particularités :
Elle dégage une forte odeur de curry. Elle a été utilisée pour parfumer les légumes et céréales. Elle a été utilisé contre les rhumes. Les fleurs sont diurétiques. En Catalogne, la plante entre dans la composition du ratafia (liqueur à base de noix vertes).

Taxonomie :
Helichrysum stoechas (L.) Moench a pour synonymes (Informations issues de la BDTFX Version 2.0, Tela Botanica) :
– Gnaphalium citrinum Lam.
– Gnaphalium collinum Salisb.
– Gnaphalium stoechas L.
– Helichrysum biterrense H.J.Coste & Mouret
– Helichrysum brachycladum Jord. & Fourr.
– Helichrysum citrinum Bubani
– Helichrysum collinum Jord. & Fourr.
– Helichrysum flexirameum Jord. & Fourr.
– Helichrysum lanuginosum Dulac
– Helichrysum lutescens Jord. & Fourr.
– Helichrysum maritimum Jord. & Fourr.
– Helichrysum monspeliense Jord. & Fourr.
– Helichrysum olonnense Jord. & Fourr.
– Helichrysum parvulum Jord. & Fourr.
– Helichrysum rigens Jord. & Fourr.
– Helichrysum sabulosum Jord. & Fourr.
– Helichrysum stoechas var. maritimum (Jord. & Fourr.) Rouy
– Helichrysum syncladum Jord. & Fourr.

Sous-espèces ou variétés :
– Helichrysum stoechas (L.) Moench subsp. stoechas
– Helichrysum stoechas subsp. barrelieri (Ten.) Nyman

Bibliographie :

  • Atlas de la flore des Hautes-Alpes ; E. Chas ; Conservatoire botanique national alpin de Gap-Charance 1994
  • Catalogue des plantes vasculaires de la chaîne jurassienne ; J-F. Prost ; Société Linnéenne de Lyon 2010
  • Flore de France ; H. Coste ; Librairie des sciences et des Arts 1937
  • Flore de la Drôme, Atlas écologique et floristique ; L. Garraud ; Conservatoire botanique national alpin de Gap-Charance 2003
  • Flore et végétation du massif armoricain ; H. des Abbayes ; Editions d’arts 2012
  • Flore forestière française Tome 3 Région méditerranéenne ; J-C. Rameau, D. Mansion, G. Dumé, C. Gauberville ; Institut pour le développement forestier 2008
  • Guide de la flore des Alpes-Maritimes, du Mercantour à la Méditerranée ; L. Carles, L. Thébault ; Giletta Nice-Matin 2010
  • La flore du département de Vaucluse ; B. Girerd ; Editions Barthélémy 1993
  • La grande flore illustrée des Pyrénées ; M. Saule ; Editions Milan 2005
  • Plantes et végétation en Limousin, atlas de la flore vasculaire ; E. Brugel, L. Brunerye, A. Vilks ; Espaces naturels du Limousin 2001
  • Toutes les fleurs de Méditerranée ; M. Blamey, C. Grey-Wilson ; Editions Delachaux et Niestlé 2009
Ce contenu a été publié dans Fiche de plantes, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *