Lagurus ovatus L. ( Lagure queue-de-lièvre )

Lagurus ovatus L. ( Lagure queue-de-lièvre )

Lagurus ovatus L. ( Lagure queue-de-lièvre )

Nom : Lagurus ovatus L. ( Lagure queue-de-lièvre )

Autre(s) nom(s) :
Chaton, Gros-minet, Lagure ovale, Minou, Queue-de-lièvre.

Famille : POACEAE

Floraison : Avril – Juillet

Forme biologique :
Hémicryptophyte bisannuel, Thérophyte.

Répartition française :
On retrouve cette espèce en région méditerranéenne mais aussi sur le littoral atlantique.

Présent dans le(s) département(s) suivant(s) :
Alpes-Maritimes, Ardèche, Bouches-du-Rhône, Calvados, Charente-Maritime, Corse-du-Sud, Côtes-d’Armor, Drôme, Essonne, Eure-et-Loir, Finistère, Gard, Haute-Corse, Haute-Saône, Hauts-de-Seine, Hérault, Ille-et-Vilaine, Isère, Loire-Atlantique, Loiret, Lot, Maine-et-Loire, Manche, Marne, Mayenne, Morbihan, Orne, Paris, Pyrénées-Orientales, Saône-et-Loire, Sarthe, Val-de-Marne, Val-d’Oise, Var, Vaucluse, Vendée, Yvelines.

Répartition mondiale :
Elle se répartie essentiellement autour de la méditerranée.

Ecologie :
Il s’agit d’une espèce psammophile. On la retrouve donc naturellement sur les dunes et chemins du littoral.

Phytosociologie :

Ordre Classe
Ammophiletalia australis Euphorbio paraliae-Ammophiletea australis
Communautés des avant-dunes et dunes meubles à semi-fixées, essentiellement méditerranéennes avec irradiations prépontique et hyper-atlantique. Végétation vivace pionnière des sables dunaires méditerranéenne à méditerranéo-atlantique et prépontique.
Alliance Ordre Classe
Ammophilion arenariae Ammophiletalia australis Euphorbio paraliae-Ammophiletea australis
Communautés cantabro-atlantiques (jusqu’en Manche orientale). Communautés des avant-dunes et dunes meubles à semi-fixées, essentiellement méditerranéennes avec irradiations prépontique et hyper-atlantique. Végétation vivace pionnière des sables dunaires méditerranéenne à méditerranéo-atlantique et prépontique.
Alliance Ordre Classe
Crucianellion maritimae Ammophiletalia australis Euphorbio paraliae-Ammophiletea australis
Communautés des arrière-dunes méditerranéennes occidentales. Communautés des avant-dunes et dunes meubles à semi-fixées, essentiellement méditerranéennes avec irradiations prépontique et hyper-atlantique. Végétation vivace pionnière des sables dunaires méditerranéenne à méditerranéo-atlantique et prépontique.
Classe
Helianthemetea guttati
Végétations annuelles acidiphiles des sols souvent sableux, oligotrophes, et des lithosols.
Alliance Ordre Classe
Laguro ovati-Bromion rigidi Brometalia rubenti-tectorum Sisymbrietea officinalis
Communautés méditerranéennes et atlantiques des arrière-dunes plus ou moins perturbées. Communautés subnitrophiles, vernales plutôt xéroclines, des sols séchards peu épais, méditerranéennes à thermo-atlantiques. Végétation anthropogène à dominante d’annuelles et de bisannuelles, plus ou moins nitrophile, des stations rudéralisées et irrégulièrement pertubées.
Alliance Ordre Classe
Laguro ovati-Vulpion fasciculatae Malcolmietalia ramosissimae Helianthemetea guttati
Communautés des dunes méditerranéennes en début d’altération. Communautés vernales, méditerranéennes, surtout littorales, sur sols sableux profonds, meubles en saison sèche. Végétations annuelles acidiphiles des sols souvent sableux, oligotrophes, et des lithosols.
Classe
Stellarietea mediae
Végétation annuelle, nitrophile, commensale des cultures annuelles ou sarclées.
Lagurus ovatus L. ( Lagure queue-de-lièvre )

Lagurus ovatus L. ( Lagure queue-de-lièvre )

Description :
La hauteur de cette plante annuelle varie de 10 à 50 cm. La racine est grêle. La tige est dressée. Les feuilles sont courtes et planes. La ligule est courte, elle est pubescente. L’inflorescence se présente sous forme d’un panicule spiciforme (en forme d’épi), de forme ovale, très dense en épillets comprimés par le côté. Les glumes sont égales et carénées et comportent une longue arête plumeuse. Les glumelles sont membraneuses. Il y a 2 étamines. Le caryopse (le fruit) est glabre de forme oblong.

Usages / particularités :
Elle est abondamment utilisée pour les bouquets secs. Lagurus signifie en latin Queue de lièvre.

Taxonomie :
Lagurus ovatus L. a pour synonymes (Informations issues de la BDTFX Version 2.0, Tela Botanica) :
– Lagurus dalmaticus Gand.
– Lagurus dimorphus Gand.
– Lagurus freynii Gand.
– Lagurus humilis Gand.
– Lagurus longifolius Gand.
– Lagurus ovatus var. glabrilemmis Maire
– Lagurus ovatus var. globosus Zohary
– Lagurus ovatus var. villilemmis Maire

Sous-espèces ou variétés :
– Lagurus ovatus L. subsp. ovatus
– Lagurus ovatus subsp. nanus Messeri
– Lagurus ovatus subsp. vestitus (Messeri) Brullo

Bibliographie :

  • Atlas de la flore sauvage de Bourgogne ; O. Bardet, E. Fédoroff, G. Causse, J. Moret ; Editions Biotope 2008
  • Atlas de la flore sauvage du département de la Sarthe ; G. Hunault, J. Moret ; Editions Biotope 2009
  • Atlas de la flore sauvage du département d’Eure-et-Loir ; R. Dupré, P. Boudier, P. Delahaye, M. Joly, J. Cordier, J. Moret ; Editions Biotope 2009
  • Atlas de la flore sauvage du département du Loiret ; D. Pujol, J. Cordier, J. Moret ; Editions Biotope 2008
  • Atlas floristique de la Loire-Atlantique et de la Vendée ; P. Dupont ; Editions Siloë 2001
  • Flore de France ; H. Coste ; Librairie des sciences et des Arts 1937
  • Flore de la Drôme, Atlas écologique et floristique ; L. Garraud ; Conservatoire botanique national alpin de Gap-Charance 2003
  • Flore d’Ile de France ; P. Jauzein, O. Nawrot ; Editions Quae 2011
  • Flore et végétation du massif armoricain ; H. des Abbayes ; Editions d’arts 2012
  • Flore vasculaire de Basse-Normandie ; M. Provost ; Presses universitaires de Caen 1998
  • Guide de la flore des Alpes-Maritimes, du Mercantour à la Méditerranée ; L. Carles, L. Thébault ; Giletta Nice-Matin 2010
  • La flore d’Ille et vilaine ; L. Diard ; Editions Siloë 2005
  • La flore des Côtes d’Armor ; D. Philippon, R. Preli, L. Poux ; Editions Siloë 2006
  • La flore du département de Vaucluse ; B. Girerd ; Editions Barthélémy 1993
  • La flore du Finistère ; E. Quéré, S. Magnanon, R. Ragot, L. Gager, F. Hardy ; Editions Siloë 2009
  • La flore du Morbihan ; G. Rivière ; Editions Siloë 2007
Ce contenu a été publié dans Fiche de plantes, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Lagurus ovatus L. ( Lagure queue-de-lièvre )

  1. DERIVAUX Veronique dit :

    bonsoir, pouvez vous me dire dans quel endroit de la Marne on trouve de la lagure, c’est une graminée magnifique que je vois toujours lorsque je suis en vacances dans le sud mais jamais vue dans la Marne
    merci pour votre réponse et bonne soirée,
    Véronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *