La flore du cirque des Evettes (Savoie)

Le Cirque des Evettes contient des trésors botaniques insoupçonnés dont nous allons vous partager quelques-uns.

Les Evettes

Les Evettes

C’est après une ascension à partir de Bonneval-sur-Arc (environ 1600 mètres d’altitude) jusqu’au col des Evettes (2580 mètres environ) sur un versant Nord présentant des pelouses alpines fraiches, que nous tombons sur la seule station française de Gentianella ramosa.

Gentianella ramosa

Gentianella ramosa

Toujours au niveau du col, nous apercevons plusieurs androsaces dont Androsace alpina et Androsace obtusifolia.

Androsace alpina

Androsace alpina

Androsace obtusifolia

Androsace obtusifolia

Nous chercherons en vain la Saxifrage de seguier, pourtant signalé dans le secteur. A défaut, nous pourrons observer Saxifraga androsacea, Saxifraga biflora et Saxifraga oppositifolia.

Saxifraga androsacea

Saxifraga androsacea

Saxifraga biflora

Saxifraga biflora

Saxifraga oppositifolia

Saxifraga oppositifolia

La vue sur le cirque est magnifique.

Cirque des Evettes

Cirque des Evettes

A noter, que le glacier des Evettes a reculé de plusieurs kilomètres entre 1950 et aujourd’hui : Le réchauffement climatique est clairement indéniable à l’échelle de temps humaine.

Lac des Evettes

Lac des Evettes

Nous poursuivons en direction du lac s’étant créé après le recul glaciaire. Saxifraga aizoides accompagne Carex bicolor (protection nationale) et tout un cortège de saules dont Salix helvetica (protection nationale), Salix reticulata, Salix retusa. Trifolium badium abonde, ainsi que Ranunculus glacialis sur les bords des torrents avec Juncus jacquini.

Saxifraga aizoides

Saxifraga aizoides

Carex bicolor

Carex bicolor

Carex bicolor

Carex bicolor

Salix helvetica

Salix helvetica

Salix reticulata

Salix reticulata

Salix retusa

Salix retusa

Ranunculus glacialis

Ranunculus glacialis

Juncus jacquini

Juncus jacquini

La redescente vers le refuge nous permet d’observer le commun Sparganium angustifolium dans plusieurs petits lacs.

Petits lacs près du refuge des Evettes

Petits lacs près du refuge des Evettes

Sparganium angustifolium

Sparganium angustifolium

Nous envisageons la descente le long de la cascade via des cordes. Cette descente ne pose pas de problème particulier. Nous y observons sur le versant est Campanula barbata qui n’est pas rare dans ce secteur. Selaginella selaginoides est abondante dans ce milieu frais.

Campanula barbata

Campanula barbata

Selaginella selaginoides

Selaginella selaginoides

En poursuivant notre descente, nous rencontrons Bupleurum stellatum, puis différentes aconits dans la détermination n’est pas des plus évidentes (sommes-nous en présence d’hybrides ? ou de l’aconit du valais signalé dans le secteur puis contesté) .

Bupleurum stellatum

Bupleurum stellatum

Aconitum variegatum

Aconitum variegatum

Nous avons évidemment réalisé un inventaire bien plus important mais nous ne pouvions pas tout vous présenter dans le cadre de cet article. Une belle randonnée vous permettra de découvrir d’autres espèces typiques de ces milieux d’altitude, certaines sont très rares.

Ce contenu a été publié dans Contempler, Fiche de plantes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *