La flore du littoral près de Saint-Tropez (Var)

Le littoral méditerranéen français a subi de fortes dégradations environnementales depuis les années 1950. Ce sont aujourd’hui quelques îlots de biodiversité qu’il convient de préserver. La pression touristique mal canalisée a fait disparaître des plantes du littoral. C’est pourquoi le conservatoire tente de réimplanter à certains endroits quelques taxons caractéristiques.

Situation géographique du Var

Situation géographique du Var

Le littoral varois par rapport aux Alpes-maritimes a conservé une biodiversité plus importante mais si celle-ci est encore fortement menacée. Partons à la découverte de la plage de Pampelonne à proximité de la célèbre ville de Saint-Tropez.

Situation de la plage de Pampelonne - Ramatuelle

Situation de la plage de Pampelonne – Ramatuelle

Bien que cette plage subisse une pression anthropique importante, les aménagements de zones protégées ont permis de conserver les espèces patrimoniales et la réimplantation à titre expérimental de taxons tels que l’achillée maritime :

Achillea maritima

Achillea maritima

C’est près d’un restaurant que nous pouvons découvrir l’épiaire maritime dont les relevés récents indique des présences résiduelles dans le Var, les Bouches-du-Rhône, et des stations plus abondantes sur le littoral sableux du Roussillon (Aude et Pyrénées-orientales) :

Stachys maritima

Stachys maritima

On retrouve la commune luzerne du littoral en compagnie de la Soldanelle maritime qui se fait de plus en plus rare sur le littoral méditerranéen français :

Convolvulus soldanella L.

Convolvulus soldanella L.

Toujours en avant de la dune fixée, nous pouvons découvrir cette ombellifère maritime, l’échinophore épineux :

Echinophora spinosa L.

Echinophora spinosa L.

C’est sur la zone de réintroduction de l’achillée maritime, que nous observons la crucianelle maritime qui donne de petites fleurs jaunes à la fin du printemps :

Crucianella maritima L.

Crucianella maritima L.

C’est sur la dune fixée que nous retrouvons le pavot cornu ou encore le panicaut des dunes :

Eryngium maritimum L.;

Eryngium maritimum L.


Nous pouvons également contempler le superbe Lys de mer :
Pancratium maritimum L.

Pancratium maritimum L.


C’est en arrière dune que nous pouvons observé la Malcolmie ramifiée :
Malcolmia ramosissima (Desf.) Gennari

Malcolmia ramosissima (Desf.) Gennari


Ce sont dans des zones graveuleuses plus ou moins humides que nous retrouvons une plante annuelle, l’euphorphe péplis :
Euphorbia peplis L.

Euphorbia peplis L.


Cette plage comporte de nombreux autres taxons bien plus communs. C’est en remontant vers les pentes rocheuses que nous pouvons observer la Barbe de Jupiter ou le palmier nain qui est en train de recoloniser le littoral sud-est :
Anthyllis barba-jovis L.

Anthyllis barba-jovis L.


Chamaerops humilis L.

Chamaerops humilis L.

Ce contenu a été publié dans Fiche de plantes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *