Honckenya peploides (L.) Ehrh. ( Pourpier de mer )

Le pourpier de mer (Honckenya peploides (L.) Ehrh.) fait partie de la famille des Caryophyllacées (Caryophyllaceae). Sa période de floraison s’étale de mai à août. Son autre nom commun est l’Honkénie faux-pourpier. L’origine de son nom est un hommage au botaniste allemand du XVIIIème siècle : Honckeny. Peploides fait référence à son port en forme de cape.

Honckenya peploides (L.) Ehrh.

Honckenya peploides (L.) Ehrh.

Répartition française :
En France, on retrouve cette espèce dans les départements suivants : le Nord, le Pas-de-Calais (Très rare), la Somme, la Seine-Maritime, le Calvados, la Manche, l’Ile-et-Vilaine, les Côtes-d’Armor, le Finistère, la Loire-Atlantique, la Vendée, la Charente-Maritime, la Gironde, les Landes, Pyrénées-Atlantiques (Quasiment sur l’ensemble du littoral en stations éparses). Il est absent du littoral méditerranéen français.

Ecologie :
On le retrouve en haut de plage dans la zone des laisses de mer et sur la dune embryonnaire. Son implantation s’effectue plus particulièrement dans les zones de galets ou de sables grossiers. Ses feuilles charnues lui permettent de supporter de courtes périodes d’immersion et les embruns. Cette plante vivace est en régression à cause de la surfréquentation et du nettoyage mécanique des plages l’été. Elle demeure toutefois commune sur le littoral breton.
Phytosociologie : Honckenyo peploidis – Elymetalia arenarii 33.0.1 Communautés vivaces européennes, boréoatlantiques à atlantiques, subnitrophiles, des dunes vives ou des bordures maritimes sablo-graveleuses plus ou moins enrichies en matière organique.
Ammophilion arenariae 25.0.1.0.1 Végétation vivace pionnière des sables dunaires cantabro-atlantiques.

Protection :
L’espèce est protégée dans les régions suivantes : Aquitaine.

Honckenya peploides (L.) Ehrh.

Honckenya peploides (L.) Ehrh.

Description :
La hauteur cette plante vivace varie de 5 à 20 cm. Elle est glabre. Sa tige peut être rampante. Elle possède une architecture globalement pyramidale. Ses feuilles succulentes sont ovales et comportent une pointe. Elles sont opposées. L’inflorescence est soit solitaire soit en cymes terminales. La couleur de la corolle est blanc verdâtre à blanc jaunâtre. Elle possède 5 sépales arrondis égalant les 5 pétales. La fleur est portée par un court pédoncule. Le fruit est une capsule globuleuse qui s’ouvre par 3 valves en libérant de nombreuses graines noires luisantes.

Honckenya peploides (L.) Ehrh.

Honckenya peploides (L.) Ehrh.

Usage / autres particularités
En Islande, le pourpier de mer a été consommé.

Honckenya peploides (L.) Ehrh.

Honckenya peploides (L.) Ehrh.

Taxonomie :
Honckenya peploides (L.) Ehrh. a pour synonymes (Informations issues de la BDTFX Version 1.1, Tela Botanica) :
– Adenarium marinum Gray
– Adenarium maritimum Raf.
– Adenarium peploides (L.) Raf.
– Alsine peploides (L.) Crantz
– Ammodenia peploides (L.) Rupr.
– Ammonalia peploides (L.) Desv.
– Arenaria littoralis Salisb.
– Arenaria peploides L.
– Arenaria portulacea Lam.
– Cerastium succulentum Crantz
– Halianthus peploides (L.) Fr.
– Holosteum succulentum L.
– Honckenya diffusa (Hornem.) Á.Löve
– Honckenya oblongifolium Torr. & A.Gray
– Honckenya peploides (L.) Ehrh. subsp. peploides
– Minuartia peploides (L.) Hiern

Bibliographie :
– Les quatre flores de France – P. Fournier – Editions Lechevalier 1961
– Flore et végétation du massif armoricain – H. des Abbayes – Editions d’arts réédition 2012
– Flore de France – H. Coste – Librairie des sciences et des Arts 1937
– La flore des Côtes-d’Armor – Collectif – Editions Siloe 2006
– La flore du Morbihan – Gabriel Rivière – Editions Siloe 2007
– La flore du Finistère – Collectif – Editions Siloe 2009
– Flore vasculaire de Basse-Normandie – Michel Provost – Presses universitaires de Caen 1998
– Flore de la Flande française – Collectif – Conservatoire botanique national de Bailleul 2008
– Atlas floristique de la Loire-Atlantique et de la Vendée – Pierre Dupont – Editions Siloe 2001

Ce contenu a été publié dans Fiche de plantes, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *