Mise à jour des données

J’ai procédé à une énorme mise à jour du site concernant les données botaniques. C’est un travail de plusieurs milliers d’heures qui voit aujourd’hui enfin le jour.

Les données des répartitions départementales, la phytosociologie, les informations concernant l’écologie de la plante ont été complètement revues pour vous apporter un confort dans la connaissance des plantes vasculaires de France.


Ce site peut être consulté sur tous les supports possibles : PC, Mac, tablettes et smartphones avec Android, IOS ou Windows Mobile. La taille des photos a été recomposée afin que vous puissiez charger rapidement les pages en fonction de votre connexion (4G, 3G ou moins).

Dans les prochains mois, je continuerai à ajouter de nouvelles photos pour votre plus grand plaisir.

Bonne découverte ! N’hésitez à me faire des retours sur la pertinence de ce site.

Publié dans Fiche de plantes | 2 commentaires

La flore de l’Aude au mois de mai

Voici quelques espèces que vous pourrez découvrir si vous allez dans l’Aude au mois de mai autour de Leucate et dans les Corbières dans les environs de Thézan-des-Corbières :

Adenocarpus telonensis (Loisel.) DC. Adénocarpe à grandes fleurs
Adonis annua L. Adonis annuelle
Alkanna matthioli Tausch Orcanette
Allium roseum L. Ail rose
Anthemis maritima L. Anthémis maritime
Aphyllanthes monspeliensis L. Aphyllanthe de Montpellier
Arbutus unedo L. Arbousier commun
Aristolochia pistolochia L. Petite aristoloche
Aristolochia rotunda L. Aristoloche ronde
Asparagus acutifolius L. Asperge à feuilles piquantes
Asphodelus fistulosus L. Asphodèle fistuleux
Asphodelus ramosus L. Asphodèle rameux
Astragalus hamosus L. Astragale à gousses en hameçon
Astragalus monspessulanus L. Astragale de Montpellier
Beta vulgaris subsp. maritima (L.) Arcang. Bette maritime
Bituminaria bituminosa (L.) C.H.Stirt. Herbe au bitume
Bolboschoenus maritimus (L.) Palla Souchet maritime
Bupleurum fruticosum L. Buplèvre en buisson
Bupleurum semicompositum L. Buplèvre glauque
Camphorosma monspeliaca L. Camphorine de Montpellier
Carpobrotus edulis (L.) N.E.Br. Griffe de sorcières
Centaurea aspera L. Centaurée rude
Centranthus ruber (L.) DC. Centranthe rouge
Cercis siliquastrum L. Arbre de Judée
Cichorium intybus L. Chicorée sauvage
Cistus albidus L. Ciste blanc
Cistus monspeliensis L. Ciste de Montpellier
Cistus populifolius L. Ciste à feuilles de peuplier
Cistus salviifolius L. Ciste à feuilles de sauge
Cneorum tricoccon L. Camélée à trois coques
Convolvulus cantabrica L. Liseron des monts Cantabriques
Convolvulus lanuginosus Desr. Liseron laineux
Convolvulus soldanella L. Liseron des dunes
Coriaria myrtifolia L. Corroyère à feuilles de myrte
Coris monspeliensis L.
Coronilla scorpioides (L.) W.D.J.Koch Coronille scorpion
Crucianella maritima L. Crucianelle maritime
Crupina vulgaris Cass. Crupine commune
Cynoglossum creticum Mill. Cynoglosse de Crête
Cytisus arboreus subsp. catalaunicus (Webb) Maire Cytise de Catalogne
Cytisus spinosus (L.) Bubani Cytise épineux
Dianthus pyrenaicus Pourr. Oeillet des Pyrénées
Dipcadi serotinum (L.) Medik. Jacinthe tardive
Diplotaxis erucoides (L.) DC. Diplotaxe fausse-roquette
Diplotaxis tenuifolia (L.) DC. Diplotaxe à feuilles étroites
Dorycnium hirsutum (L.) Ser. Dorycnium hérissé
Dorycnium pentaphyllum Scop. Dorycnie à cinq feuilles
Ecballium elaterium (L.) A.Rich. Concombre sauvage
Echinophora spinosa L. Echinophore épineuse
Echium arenarium Guss.
Echium sabulicola Pomel Vipérine des sables
Ephedra major Host Grand Ephédra
Erica arborea L. Bruyère arborescente
Eriobotrya japonica (Thunb.) Lindl. Ériobotrie du Japon
Erodium ciconium (L.) L’Hér. Érodium Bec-de-cigogne
Erodium foetidum (L.) L’Hér. Erodium fétide
Euphorbia serrata L. Euphorbe à feuilles dentées en scie
Ficus carica L. Figuier d’Europe
Filago pygmaea L. Cotonière naine
Frankenia hirsuta L.
Frankenia pulverulenta L. Frankénie annuelle
Fumana thymifolia (L.) Spach ex Webb Hélianthème à feuilles de thym
Genista hispanica L. Genêt d’Espagne
Genista scorpius (L.) DC. Genêt épineux
Gladiolus italicus Mill. Glaïeul des moissons
Glaucium corniculatum (L.) Rudolph Pavot cornu
Glaucium flavum Crantz Pavot jaune des sables
Hedysarum spinosissimum L. Sainfoin très épineux
Helianthemum violaceum (Cav.) Pers. Hélianthème poilu
Hippocrepis biflora Spreng. Fer-à-cheval
Hippocrepis ciliata Willd. Hippocrépis cilié
Hormathophylla spinosa (L.) P.Küpfer Passerage épineux
Jasminum fruticans L. Jasmin jaune
Juncus acutus L. Jonc aigu
Juniperus oxycedrus L. Cade
Lactuca perennis L. Laitue vivace
Lampranthus spectabilis (Haw.) N.E.Br.
Lathyrus angulatus L. [1753] Gesse anguleuse
Lathyrus annuus L. Gesse annuelle
Lathyrus aphaca L. Gesse aphaca
Lathyrus cicera L. Jarosse
Lathyrus hirsutus L. Gesse hirsute
Lavandula stoechas L.
Lepidium draba L. Passerage drave
Linaria simplex (Willd.) DC. Linaire simple
Linum campanulatum L. Lin campanulé
Linum narbonense L. Lin de Narbonne
Linum strictum L. Lin raide
Lithodora fruticosa (L.) Griseb. Grémil suffrutescent
Loncomelos narbonensis (L.) Raf. Ornithogale de Narbonne
Lysimachia foemina (Mill.) U.Manns & Anderb. Mouron bleu
Lythrum tribracteatum Salzm. ex Spreng. Salicaire à trois bractées
Marrubium vulgare L. Marrube blanc
Matthiola sinuata (L.) R.Br. Matthiole sinuata
Medicago arborea L.
Medicago littoralis Rohde ex Loisel. Luzerne du littoral
Medicago marina L. Luzerne marine
Medicago monspeliaca (L.) Trautv. Luzerne de Montpellier
Medicago suffruticosa Ramond ex DC. Luzerne sous-ligneuse
Muscari comosum (L.) Mill. Muscari à toupet
Neatostema apulum (L.) I.M.Johnst. Grémil d’Apulie
Onobrychis caput-galli (L.) Lam.
Ononis minutissima L. Bugrane très grêle
Ononis natrix L. Bugrane jaune
Ononis reclinata L. Bugrane à fleurs pendantes
Ophrys lutea Cav. Ophrys jaune
Ophrys scolopax Cav. Ophrys bécasse
Orchis anthropophora (L.) All. Orchis homme pendu
Orobanche caryophyllacea Sm. Orobanche giroflée
Orobanche gracilis Sm. Orobanche grêle
Orobanche teucrii Holandre Orobanche de la germandrée
Osyris alba L. Rouvet
Pallenis spinosa (L.) Cass. Paliène épineuse
Pardoglossum cheirifolium (L.) Barbier & Mathez Cynoglosse à feuilles de giroflée
Paronychia argentea Lam. Paronyque argentée
Paronychia capitata (L.) Lam. Paronyque en tête
Passiflora caerulea L. Grenadille
Phagnalon sordidum (L.) Rchb. Phagnalon repoussant
Phillyrea angustifolia L. Alavert à feuilles étroites
Phlomis fruticosa L.
Phlomis lychnitis L. Lychnite
Pistacia lentiscus L. Lentisque
Pittosporum tobira (Thunb.) W.T.Aiton Arbre des Hottentots
Plantago albicans L.
Plantago arenaria Waldst. & Kit. Plantain des sables
Plantago crassifolia Forssk. Plantain à feuilles grasses
Plantago lagopus L.
Polygala rupestris Pourr. Polygale des rochers
Prunus dulcis (Mill.) D.A.Webb Amandier amer
Quercus coccifera L. Chêne-kermès
Ranunculus parviflorus L. Renoncule à petites fleurs
Reichardia picroides (L.) Roth Reichardie
Reseda alba subsp. hookeri (Guss.) Arcang. Réséda de Hooker
Rhamnus alaternus L. Alaterne
Rhaponticum coniferum (L.) Greuter Leuzée conifère
Rhus typhina L. Sumac hérissé
Rosmarinus officinalis L. Romarin
Ruta angustifolia Pers.
Scorpiurus muricatus L. Chenillette à fruits portant des pointes
Scorzonera hispanica subsp. crispatula (Boiss.) Nyman Scorzonère à feuilles crispées
Sedum acre L. Orpin âcre
Serapias vomeracea (Burm.f.) Briq. Sérapias à labelle allongé
Silene italica (L.) Pers. Silène d’Italie
Silene nicaeensis All. Silène de Nice
Smilax aspera L. Salsepareille d’Europe
Sonchus bulbosus (L.) N.Kilian & Greuter Crépis bulbeux
Sonchus tenerrimus L.
Spartium junceum L. Genêt d’Espagne
Spirodela polyrhiza (L.) Schleid. Lentille d’eau à plusieurs racines
Stachys maritima Gouan Épiaire maritime
Suaeda splendens (Pourr.) Gren. & Godr. Soude élégante
Telephium imperati L. Téléphium d’Impérato
Teucrium polium L. Germandrée tomenteuse
Thalictrum tuberosum L. Pigamon tubéreux
Thesium humifusum subsp. divaricatum (Mert. & W.D.J.Koch) Bonnier & Layens Thésium divariqué
Tolpis barbata (L.) Gaertn. Trépane barbue
Tragopogon porrifolius L. Salsifis à feuilles de poireau
Tragopogon porrifolius L. subsp. porrifolius Salsifis à feuilles de poireau
Ulex parviflorus Pourr. Ajonc de Provence
Urospermum dalechampii (L.) Scop. ex F.W.Schmidt Urosperme de Daléchamps
Urospermum picroides (L.) Scop. ex F.W.Schmidt Urosperme faux-picris
Urtica urens L. Petite Ortie
Valerianella discoidea (L.) Loisel.
Veronica beccabunga L. Cresson de cheval
Veronica orsiniana Ten. Véronique d’Autriche
Vicia benghalensis L. Vesce du Bengale
Vicia bithynica (L.) L. Vesce de Bithynie
Vicia hybrida L. Vesce hybride
Vicia lutea L. Vesce jaune
Vicia narbonensis L. Vesce de Narbonne
Viola arborescens L. Violette sous-arbustive
Thalictrum tuberosum

Thalictrum tuberosum

Publié dans Fiche de plantes | Laisser un commentaire

La flore du littoral près de Saint-Tropez (Var)

Le littoral méditerranéen français a subi de fortes dégradations environnementales depuis les années 1950. Ce sont aujourd’hui quelques îlots de biodiversité qu’il convient de préserver. La pression touristique mal canalisée a fait disparaître des plantes du littoral. C’est pourquoi le conservatoire tente de réimplanter à certains endroits quelques taxons caractéristiques.

Situation géographique du Var

Situation géographique du Var

Le littoral varois par rapport aux Alpes-maritimes a conservé une biodiversité plus importante mais si celle-ci est encore fortement menacée. Partons à la découverte de la plage de Pampelonne à proximité de la célèbre ville de Saint-Tropez.

Situation de la plage de Pampelonne - Ramatuelle

Situation de la plage de Pampelonne – Ramatuelle

Bien que cette plage subisse une pression anthropique importante, les aménagements de zones protégées ont permis de conserver les espèces patrimoniales et la réimplantation à titre expérimental de taxons tels que l’achillée maritime :

Achillea maritima

Achillea maritima

C’est près d’un restaurant que nous pouvons découvrir l’épiaire maritime dont les relevés récents indique des présences résiduelles dans le Var, les Bouches-du-Rhône, et des stations plus abondantes sur le littoral sableux du Roussillon (Aude et Pyrénées-orientales) :

Stachys maritima

Stachys maritima

On retrouve la commune luzerne du littoral en compagnie de la Soldanelle maritime qui se fait de plus en plus rare sur le littoral méditerranéen français :

Convolvulus soldanella L.

Convolvulus soldanella L.

Toujours en avant de la dune fixée, nous pouvons découvrir cette ombellifère maritime, l’échinophore épineux :

Echinophora spinosa L.

Echinophora spinosa L.

C’est sur la zone de réintroduction de l’achillée maritime, que nous observons la crucianelle maritime qui donne de petites fleurs jaunes à la fin du printemps :

Crucianella maritima L.

Crucianella maritima L.

C’est sur la dune fixée que nous retrouvons le pavot cornu ou encore le panicaut des dunes :

Eryngium maritimum L.;

Eryngium maritimum L.


Nous pouvons également contempler le superbe Lys de mer :
Pancratium maritimum L.

Pancratium maritimum L.


C’est en arrière dune que nous pouvons observé la Malcolmie ramifiée :
Malcolmia ramosissima (Desf.) Gennari

Malcolmia ramosissima (Desf.) Gennari


Ce sont dans des zones graveuleuses plus ou moins humides que nous retrouvons une plante annuelle, l’euphorphe péplis :
Euphorbia peplis L.

Euphorbia peplis L.


Cette plage comporte de nombreux autres taxons bien plus communs. C’est en remontant vers les pentes rocheuses que nous pouvons observer la Barbe de Jupiter ou le palmier nain qui est en train de recoloniser le littoral sud-est :
Anthyllis barba-jovis L.

Anthyllis barba-jovis L.


Chamaerops humilis L.

Chamaerops humilis L.

Publié dans Fiche de plantes | Laisser un commentaire

La flore du littoral sableux du Roussillon (Pyrénées-orientales)

Les plages de sables du Roussillon sont extrêmement dégradées du fait de la pression anthropique. C’est donc avec beaucoup de retards que quelques mesures de protection ont été prises pour tenter de sauvegarder ce patrimoine littoral comportant une flore typique.

Le littoral du Roussillon

Le littoral du Roussillon

Nous allons vous faire découvrir quelques plantes sur les communes de Torreilles et de Canet-en-Roussillon.

Torreilles-Plages et Canet-en-Roussillon

Torreilles-Plages et Canet-en-Roussillon

Des mesures de protection ont été prises pour préserver la zone littorale de l’embouchure de l’Agly sur la commune de Torreilles. Quant au littoral de Canet-en-Roussillon, des mesures devraient permettre une réhabilitation du site qui est fortement dégradé mais qui comporte encore de nombreuses espèces d’intérêt patrimonial.

L'embouchure de l'Agly

L’embouchure de l’Agly

Sur la dune embryonnaire, on observe le liseron des dunes (Convolvulus soldanella L.) qui est rare dans cette partie de la France. C’est pourquoi, il bénéficie d’une protection régionale.

Convolvulus soldanella L. / Liseron soldanelle

Convolvulus soldanella L. / Liseron soldanelle

La renouée maritime (Polygonum maritimum L.) est relativement répandue sur le littoral. Elle est à distinguer d’un autre taxon assez proche : la renouée de Robert (Polygonum robertii Loisel.). Cette dernière se trouve dans les zones un peu plus rudéralisées du littoral. La distinction entre les deux espèces n’est pas très aisée, elle nécessite l’utilisation d’une bonne flore. Etant donnée la variabilité des individus de la Renouée de Robert, l’un des seuls critères valables est la largeur des tépales qui ne doivent pas dépasser 1,5 mm.

La renouée maritime (Polygonum maritimum L.)

La renouée maritime (Polygonum maritimum L.)

L’échinophore épineuse (Echinophora spinosa L.), cette apiacées, est présente à Torreilles. Depuis des années, elle en régression constante. Il convient de la protéger même si elle est encore bien présente dans le Roussillon.

L’échinophore épineuse (Echinophora spinosa L.)

L’échinophore épineuse (Echinophora spinosa L.)

La luzerne maritime (Medicago marina L.) est bien représentée dans le Roussillon alors qu’en Provence elle est rare. La matthiole sinuée (Matthiola sinuata (L.) R.Br.) est peu fréquente dans le sud du Roussillon.
Le pavot jaune des sables (Glaucium flavum Crantz) est extrêmement commun. Il est à distinguer dans le secteur de la Glaucienne corniculée (Glaucium corniculatum (L.) Rudolph) qui est une plante annuelle méditerranéenne des milieux sableux plus à l’intérieur des terres. L’aspect de cette dernière est plus grêle et beaucoup moins ramifié. L’Euphorbe des sables (Euphorbia paralias L.) est également bien représentée.

La luzerne maritime (Medicago marina L.)

La luzerne maritime (Medicago marina L.)

La matthiole sinuée (Matthiola sinuata (L.) R.Br.)

La matthiole sinuée (Matthiola sinuata (L.) R.Br.)

Le pavot jaune des sables (Glaucium flavum Crantz)

Le pavot jaune des sables (Glaucium flavum Crantz)

Sur les pelouses ouvertes, on trouve plusieurs boraginacées telles que l’orcanette des teinturiers (Alkanna matthioli Tausch) et la vipérine des sables (Echium arenarium Guss.). C’est dans le littoral du Roussillon que nous trouvons les plus belles populations d’Alkanna matthioli Tausch. Les environs de l’embouchure de l’Agly comportent de belles stations du très rare Echium arenarium Guss. en présence de Calendula arvensis L. Le Raisin de mer (Ephedra distachya L.) est également bien représenté sur la dune grise ainsi qu’une sous-espèce de la Scrophulaire des chiens (Scrophularia canina subsp. pinnatifida (Brot.) J.M.Tison).

l’orcanette des teinturiers (Alkanna matthioli Tausch)

l’orcanette des teinturiers (Alkanna matthioli Tausch)

la vipérine des sables (Echium arenarium Guss.)

la vipérine des sables (Echium arenarium Guss.)

la Scrophulaire des chiens (Scrophularia canina subsp. pinnatifida (Brot.) J.M.Tison)

la Scrophulaire des chiens (Scrophularia canina subsp. pinnatifida (Brot.) J.M.Tison)

On trouve également cette caryophyllacée formant des tapis : la Paronyque argentée (Paronychia argentea Lam.).

la Paronyque argentée (Paronychia argentea Lam.)

la Paronyque argentée (Paronychia argentea Lam.)

La Germandrée des dunes (Teucrium dunense Sennen) peut y être observée. Le Roussillon représente les plus importantes populations de France.

La Germandrée des dunes (Teucrium dunense Sennen)

La Germandrée des dunes (Teucrium dunense Sennen)

L’arrière-dune est occupée par des arbustes tels que les tamaris, en particulier par l’arbre de Paradis (Elaeagnus angustifolia L.), par le Tamaris africain (Tamarix africana Poir.) et le Tamaris de France (Tamarix gallica L.). Il est à noter que le Tamaris des canaris (Tamarix canariensis Willd.) a été signalé dans le secteur mais il s’agit d’une erreur car il est très proche de Tamarix gallica L.

le Tamaris africain (Tamarix africana Poir.)

le Tamaris africain (Tamarix africana Poir.)

le Tamaris de France (Tamarix gallica L.)

le Tamaris de France (Tamarix gallica L.)

Les dépressions d’arrières-dunes comportent de nombreuses orchidées et espèces intéressantes telles que la Frankénie pulvérulente (Frankenia pulverulenta L.) et la rare Anacycle de Valence (Anacyclus valentinus L.).

la Frankénie pulvérulente (Frankenia pulverulenta L.)

la Frankénie pulvérulente (Frankenia pulverulenta L.)

Anacycle de Valence (Anacyclus valentinus L.)

Anacycle de Valence (Anacyclus valentinus L.)

Nous avons enfin fait une belle découverte avec la Gesse ocre (Lathyrus ochrus (L.) DC.) qui n’avait pas été revue depuis très très longtemps dans les Pyrénées-orientales.

la Gesse ocre (Lathyrus ochrus (L.) DC.)

la Gesse ocre (Lathyrus ochrus (L.) DC.)

la Gesse ocre (Lathyrus ochrus (L.) DC.)

la Gesse ocre (Lathyrus ochrus (L.) DC.)

Publié dans Fiche de plantes | Laisser un commentaire

La flore de la côte rocheuse des Albères (Pyrénées-orientales)

Les Albères se situent dans les Pyrénées orientales à proximité de l’Espagne.

Pyrénées-orientales

Pyrénées-orientales

Nous avons observé la flore à proximité de Cerbère près de la frontière espagnole et la flore de Banyuls-sur-Mer.

Quelques stations des Alberes

Quelques stations des Alberes

La côte rocheuse des Albères constitue les derniers reliefs à l’est de la chaine des Pyrénées. Cette zone limitée abrite des espèces endémiques et constitue des associations végétales uniques. Différents facteurs participent à cette richesse floristique : l’altitude, l’humidité, l’exposition aux embruns marins, le vent.

Vue sur Cerbère

Vue sur Cerbère

La côte rocheuse des Albères

La côte rocheuse des Albères

La côte rocheuse est constituée de hautes falaises siliceuses. Celles-ci sont constitués soit de roches dures, soit de schistes se délitant plus facilement.
Dans les zones où la roche est dure et où il n’y a pas de sol, le Perce-Pierre (Crithmum maritimum L.) colonise le milieu via les fissures. Cette espèce supporte assez bien les embruns marins.

Crithmum maritimum L.

Crithmum maritimum L.

Quand la roche permet la constitution d’un léger sol et dans les zones moins exposées aux embruns, l’Armérie du Roussillon (Armeria ruscinonensis Girard subsp. ruscinonensis), le Plantain subulé (Plantago subulata L.) et la carotte marine (Daucus carota subsp. hispanicus (Gouan) Thell. ) constituent de petites étendues. Notons qu’Armeria ruscinonensis subsp. littorifuga (Bernis) Malag. ne se trouve pas en contact avec ces populations puisque cette dernière occupe une aire non littorale des Albères, de 500 à 1300 mètres.

Armeria ruscinonensis Girard subsp. ruscinonensis

Armeria ruscinonensis Girard subsp. ruscinonensis

Plantago subulata L.

Plantago subulata L.

Dans les zones plus schisteuses, on y rencontre le Perce-Pierre et le Statice de Tremols (Limonium tremolsii (Rouy) Guinea & Ceballos Jimenez). Ce dernier ne serait qu’une variante naine de Limonium virgatum (Willd.) Fourr. d’après Flora Gallica et la Flore de la France méditerranéenne continentale.

Limonium virgatum (Willd.) Fourr.

Limonium virgatum (Willd.) Fourr.

Le haut des falaises littorales est occupé par l’œillet de catalogne (Dianthus pyrenaicus subsp. attenuatus (Sm.) Bernal, Laínz & Muñoz Garm.), le plantain subulé (Plantago subulata L.), le polycarpon de Catalogne (Polycarpon polycarpoides subsp. catalaunicum O.Bolòs & Vigo).

Dianthus pyrenaicus subsp. attenuatus (Sm.) Bernal, Laínz & Muñoz Garm.

Dianthus pyrenaicus subsp. attenuatus (Sm.) Bernal, Laínz & Muñoz Garm.

le polycarpon de Catalogne (Polycarpon polycarpoides subsp. catalaunicum O.Bolòs & Vigo)

le polycarpon de Catalogne (Polycarpon polycarpoides subsp. catalaunicum O.Bolòs & Vigo)

L’œillet de catalogne se trouve souvent en présence de la Passerine hirsute (Thymelaea hirsuta (L.) Endl.) en particulier en arrière des falaises où le vent et les embruns sont moins importants. S’y ajoutent le plantain subulé (Plantago subulata L.) et la fétuque glauque (Festuca glauca Vill.). C’est dans cette zone que l’on trouve en accompagnement des espèces plus caractéristiques des falaises et d’autres franchement plus xérophiles et méditerranéennes.

la Passerine hirsute (Thymelaea hirsuta (L.) Endl.)

la Passerine hirsute (Thymelaea hirsuta (L.) Endl.)

la fétuque glauque (Festuca glauca Vill.)

la fétuque glauque (Festuca glauca Vill.)

En haut des falaises, il n’est pas rare de trouver également la Passerine hirsute (Thymelaea hirsuta (L.) Endl.), la Camphorine de Montpelier (Camphorosma monspeliaca L.), le laiteron délicat (Sonchus tenerrimus L.) et le Lavandin (Lavandula stoechas L.).

la Camphorine de Montpelier (Camphorosma monspeliaca L.)

la Camphorine de Montpelier (Camphorosma monspeliaca L.)

le Lavandin (Lavandula stoechas L.)

le Lavandin (Lavandula stoechas L.)

Une autre association est plus en retrait, elle est constituée de pelouses xérophiles méso méditerranéennes avec des espèces telles que l’Asphodelèle rameuse (Asphodelus ramosus L.), le Dactyle d’Espagne (Dactylis glomerata subsp. hispanica (Roth) Nyman), le Brachypode rameux (Brachypodium retusum (Pers.) P.Beauv.) et la Frankénie hirsute (Frankenia hirsuta L.).

l’Asphodelèle rameuse (Asphodelus ramosus L.) et le laiteron délicat (Sonchus tenerrimus L.)

l’Asphodelèle rameuse (Asphodelus ramosus L.) et le laiteron délicat (Sonchus tenerrimus L.)

la Frankénie hirsute (Frankenia hirsuta L.)

la Frankénie hirsute (Frankenia hirsuta L.)

Deux petits cours d’eau souvent à sec « fragmentent » les falaises littorales des Albères. On y retrouve des algues quand le degré d’humidité est resté suffisant. Sinon les espèces occupant cet espace sont Polygonum persicaria, polygonum hydropiper, Polygonum lapathifolium, Chenopodium ambrosoides, Chenopodium botrys, Lythrum salicaria, Cyperus fuscus, Paspalum distichum et Paspalum dilatatum.

A l’embouchure des petits cours d’eau, quand il y a un replat suffisant, ce sont les Tamaris africain (Tamarix africana Poir.) et Tamaris des canaries (Tamarix canariensis Willd.) qu’on retrouve dans les zones les plus abrités et les plus chaudes du littoral. Ceci constitue l’association phytosociologique Tamaricion africanae. Un peu au-dessus de cette dernière, se trouvent les fourrés de Gattiliers (Vitex agnus-castus) constituant l’association Nerion oleandri.

Tamaris africain (Tamarix africana Poir.)

Tamaris africain (Tamarix africana Poir.)

Les collines littorales sont occupées par des plantes méso-méditerranéennes. On y retrouve le figuier d’inde (Opuntia ficus-indica (L.) Mill.) et l’Aloès maculé (Aloe maculata All.) qui s’est naturalisé , des matorrals constitués de Cytises épineux (Cytisus spinosus (L.) Bubani) et du plus rare Cytisus infestus (C.Presl) Guss. avec ses gousses poilus (uniquement en France dans les Albères).

le figuier d’inde (Opuntia ficus-indica (L.) Mill.)

le figuier d’inde (Opuntia ficus-indica (L.) Mill.)

l’Aloès maculé (Aloe maculata All.)

l’Aloès maculé (Aloe maculata All.)

Cytises épineux (Cytisus spinosus (L.) Bubani)

Cytises épineux (Cytisus spinosus (L.) Bubani)

Des Albères, vue sur l'Espagne

Des Albères, vue sur Portbou en Espagne

Publié dans Fiche de plantes | Laisser un commentaire